Namibie 5 : vers Opuwo /Cunene river et Epupa falls

Samedi 21 novembre : Nous partons pour Opuwo dans le nord. Nous prenons la piste normale. Une pancarte nous indique que la route est barrée mais pas grave on passe quand même. 35 km plus tard, demi-tour. C’était vraiment fermé ! Nous tentons une autre piste (GPS), impossible c’est barré aussi. Nous prenons donc la piste indiquée sur les panneaux routiers, repassons près notre campement sauvage et après quelques heures de très belle piste nous arrivons à Opuwo.

Opuwo, Sur le guide j’avais lu que la 1ere impression est rarement positive, je confirme. C’est moche et poussiéreux. Nous cherchons un shop pour les courses. 2eme impression : Toujours pas positive ! Il n’y a rien, quelques boites de conserves, des sardines et du thon et c’est tout. Coté Oméga 3 on est au top ! Je trouve un peu de pain et 12 œufs dont 9 passeront directement du mode consommable au mode poubelle et un sac de 10 kg de patates, ouf, on est sauvé avec ça. 3 eme impression : Toujours négative en voyant tous les Himbas, hommes, femmes et enfants assis à droite à gauche à moitié ivre en train de mendier .. Il faut dire qu’à Opuwo des cars entiers de touristes se déversent chaque jour pour les prendre en photo. C’est très triste.

C’est avec le cœur rempli d’impressions mitigées que nous partons vers la rivière Cunene au nord à la frontière angolaise pour nous rendre à Epupa Falls. Nous nous arrêtons au bord de la rivière pour camper (2eme camp sauvage) Alain , nous pensons à toi le matin, le midi et le soir !! merci pour ton réchaud il a repris du service et s’installe très bien sous la grille .

Yann décide de se baigner dans la rivière. Je lui dis : « T’es fou y’a des crocos » mais non mais non. J’ai quand même semé le doute dans son esprit de broussard ,il prend juste un saut pour se rincer. Nous apprendrons plus tard qu’il y a effectivement beaucoup de crocos et à cet endroit l’eau était particulièrement calme..

22 novemvre: En Route pour Epupa Falls. 2 minutes de piste et Yann entend un bruit anormal. STOP.la fixation de l’amortisseur bas arrière droit se dévisse, idem pour le gauche. Pas vraiment surprenant avec la belle piste, entre Opuwo et Cunene, ou le pilote s’est régalé avec les baignoires à une vitesse pas toujours réglementaire.

Le paysage est superbe et la piste pas trop mal sauf quelques endroits, des cailloux gros, moyens, petits, durs ou friables, nous avons toute la panoplie.

.A la pause midi, Yann remarque qu’il a une fuite dans un réservoir additionnel (sous le capot moteur). Il transfert le carburant dans le grand réservoir. Rien de grave, juste l’évent qui c’était détaché  Pour la petite histoire, je lui avais dit que ça sentait le gasoil depuis un certain temps !!. Il en profite pour contrôler le niveau d’huile du pont avant et en ajoute ½ litre.

Enfin nous repartons, et là on entend, tic tic tic tic tic tic ….. STOP. Un caillou est coincé dans le disque d’une roue. A l’avant ou à l’arrière ? J’ai une nouvelle fois la délicate mission de détecter d’où vient le bruit. C’est à l’avant. Yann démonte la roue gauche, on regarde, nous ne voyons rien, peut-être est-il  tombé entre temps. Il remonte la roue, il fait 48°. Nous repartons et tic tic tic tic ….«  Nom de D…. » Nous changeons de stratégie, je suis au volant et Yann dehors pour détecter d’où vient le bruit. A l’avant …DROIT ! Oui, et alors, je devais dire si c’était à l’arrière ou à l’avant, pas à droite ou à gauche !! Et Yann recommence, démontage, il fait 49°  et on le trouve enfin ce satané caillou.

Arrivée à Epupa Falls, nous allons au camp Omarunga tenu par un couple d’allemand. Très chouette. Nous y restons 2 jours. Nous rencontrons des gens sympas, deux couples d’allemands avec qui nous buvons un verre. Ils nous écrivent un petit mot sur la voiture et deux jeunes allemands qui voyagent dans un gros M.A.N.

Visite des chutes

prochaine étape: Vers Van Zyl’s Pass …le fameux passage , un peu de patience les amis

Suivez nous aussi sur :  https://www.facebook.com/cfaomotorsrdc?fref=ts

banière1

Share This