D’Ax les Thermes… à Batz sur Mer

20 juin 2022 : Nous quittons nos amis, Gémina et Pierre à Mirepoix en direction des Pyrénées. Une pose à Ax les Thermes puis rando à la source sulfureuse de Merens.

Cette rando passe à côté d’une église en ruine. L’église Saint-Pierre de Mérens est une église romane du Xe siècle (XIe pour son clocher). L’architecture est massive et impressionnante.

La construction est faite de moellons avec un clocher qui se dresse majestueusement dans un décor grandiose. C’est un style roman simple venu du sud, notamment de l’Andorre

Son imposant clocher est carré à trois niveaux avec trois doubles ouvertures sur les côtés. (style catalan – andorran).

La nef était recouverte d’une charpente aujourd’hui disparue.

Abside semi-circulaire avec ses absidioles encore en bon état.

Juste à côté, il y a un petit cimetière où l’on voit de modestes tombes ou simples croix de fer. Ce sont d’anciens paroissiens de Mérens et cela date du XIXe siècle… Il ne s’agit pas de sépultures d’une famille noble, mais bien au contraire de personnes humbles.

L’église et le village furent incendiés en octobre 1811 par les Miquelets du général Villamil pénétrant en territoire français durant la guerre d’indépendance espagnole.

Elle est classée au titre des monuments historiques par arrêté du 26 septembre 1969

Notre rando se poursuit tranquillement dans un cadre bucolique avec cependant quelques belles montées pleines de cailloux !

Nous arrivons assez rapidement à la source.

La balade étant un peu trop courte nous continuons au pif !

Nous arrivons devant une cascade en escalier, très joli endroit.

Puis retour au point de départ .

21 juin 2022: Vers le pic de Tarbesou

Pic de

Tarbesou

Cette randonnée d’environ 12 km est, selon l’office du tourisme, l’un des plus beaux circuits-belvédères en Ariège.

Au programme :

– le belvédère du Pic de Tarbesou (2364 m)

– les étangs de Rabassoles.

Et c’est parti pour un bon bol d’air et un peu d’exercice !

Le décor est planté, c’est tout simplement magnifique.

Les panoramas sont splendides.

f

Ici et là quelques névés où je tente de me persuader qu’un jour, je pourrais tenir sur des skis !

Nous approchons du sommet

Pic de Tarbésou

Le vent est impressionnant. Nous tenons à peine debout. Nous nous mettons à l’abri d’un cairn pour inspecter le circuit de plus près.

Dès que je sors la tête pour filmer, mon brushing est mis à rude épreuve !

Il faut maintenant redescendre, mais impossible de passer par la crête qui surplomb les étangs. Le vent est beaucoup trop violent. Nous avons du mal à garder notre équilibre.

La descente est difficile. Entre les cailloux, le dénivelé important et les fortes bourrasques, je suis loin d’être sereine. À chaque coup de vent, je suis obligée de m’asseoir. Yannick, plus solide sur ses jambes, peine malgré tout à lutter contre l’emprise démoniaque de ce vent.

Nous croisons d’autres randonneurs qui font demi-tour après être tombés.

Mais alors quelle vue.

Pause déjeuner de l’autre côté du versant à l’abri du vent.



Avec une vue sur le Pic de Tarbésou que nous venons de descendre.

Nous reprenons tranquillement notre descente dans un cadre champêtre.

Retour à la voiture et direction le plateau de Beille.

Très joli, mais le temps n’est pas de la partie, de plus, le camping obligatoire sur le parking n’est vraiment pas notre truc donc demi-tour.

À 2 kilomètres, nous trouvons un petit endroit beaucoup plus agréable avec une belle vue.

22 juin 2022: C’est fini pour le sud , direction le pays de Loire. A coté de Cahors nous stoppons à St Cirq- Lapopie .

Située dans le Parc Naturel Régional des Causses du Quercy, Saint-Cirq-Lapopie est un petit village agrippé à une falaise à 100 mètres du sol.

L’église fortifiée domine ce chef-d’œuvre architectural.

Ses ruelles escarpées et étroites vous plongent au XIV siècles avec ses maisons en encorbellements typiques de l’architecture médiévale et aux toits pentus de tuiles brunes.

Perché sur sa falaise ce trésor surplombe un méandre du Lot.

Nous partons en balade en suivant le chemin de halage taillé dans la roche le long du Lot. Une dizaine de kilomètres très agréable

23 juin 2022: Nous continuons notre route vers le pays de Loire et nous nous arrêtons au château Azay-le-Rideau.

Bâti sur une île au milieu de l’Indre, le château Azay-le-Rideau actuel, a été construit entre 1518 et 1527 par Gilles Berthelot sous le règne de François Ier.

La vue du reflet de l’aile sud du château dans l’eau est certainement la plus célèbre.

Ce point de vue est en partie une invention du XXe siècle, car au XIXe siècle une terrasse longeait l’aile sud.

Le bras de la rivière a été élargi de façon à ce que l’eau borde les fondations du château : le courant d’eau alors ralenti permit au château de s’y refléter.

Un dernier coup d’œil sur cette magnifique architecture renaissance.

24 juin 2022 : Et nous repartons en direction de Chinon et Saumur

La Forteresse royale de Chinon est un témoignage médiéval unique en Val de Loire. Une petite balade autour du château du milieu. Les remparts sont aussi tristes que le ciel .

Heureusement à la Tour de l’Horloge le soleil fait une brève apparition.

Cette tour date XIIIe siècle et a été surélevée au XIVe. Elle possède un pont-levis et est dotée d’une herse. La Tour fait 22 mètres de hauteur et 5 de largeur.

Saumur , résumé succinct

De style médiéval et Renaissance, ce château a abrité les comtes d’Anjou puis les Plantagenêt.

Au XIIIe siècle, il est transformé en forteresse sous Saint Louis

Au XIVe siècle, Louis 1er d’Anjou frère du roi Charles V, le transforme en château-palais. Il devient domaine royal.

Au XVII et XVIII, il devient une prison.

En 1814, il est confié au ministère de la guerre.

En 1889, Saumur devient propriétaire du château.

En 1906, la ville rachète le Château et le restaure.

Le château est, six ans plus tard, ouvert au public.

25 juin 2022 : Direction plein ouest au bord de mer.

Cette fois, nous troquons nos chaussures de rando pour des vélos et une visite des marais salants ; 55 kilomètres

26 juin 2022 : Nous reprenons les baskets de rando. Les sentiers nous mènent par le sentier des douaniers jusqu’à la pointe du Croisic puis le long de la côte sauvage.

De Bath sur mer à Penchateau et de la Plage st Marguerite en passant par Pornichet et jusqu’au Pouliguen.

Les vagues de l’océan Atlantique prennent d’assaut violemment toutes ces falaises de granit, les taillent et les déchiquettent sans pitié. Ici, la nature reprend ses droits.

29 Juin 2022: Tout à une fin

Repos pour la Globe , elle va passer quelques mois à l’abri en attendant des aventures plus …internationales cette fois !

30 juin 2022 : Retour à Kin où une autre aventurière nous attend de  » roue ferme  » pour sillonner les pistes de la savane africaine.

En attendant, quelques petites révisions s’avèrent nécessaires. Yann a tout viré et tout refait!!

Tous les détails mécaniques et autres de la « révision » seront dans le prochain article. Un travail impressionnant réalisé seul. Avec, quand même, une aide psychologique non négligeable de mon côté !

Rendez-vous sur les pistes.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
YouTube
YouTube