Après une semaine pleine d’émotions, un petit week end au calme s’imposait.Direction Bombo Lumene, Batéke, RD Congo

Une petite halte devant la rivière  N’Dombe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas d’objectif particulier en vue coté véhicule, rien à tester, tout fonctionne.

Juste un caniveau mal en point mais ça passe.

Arrivée à la station,

 

1ere nuit tranquille. Bon d’accord,  j’ai oublié le filet de porc au congélateur mais je me rattrape en sortant fièrement le rôti de bœuf !Test de cuisson dans de l’alu sur makala, excellent. Accompagné de pomme de terre et oignons cuit à la cocotte-minute. Oui, je teste  et c’est concluant. 1kg de patates cuit avec un verre d’eau et 9 minutes de cuisson. Ça plait au chef, c’est très bon, ça  économise de l’eau et du gaz alors en sortie longue ça sera très appréciable.

2eme jour, direction les marécages . Installation campement OK. Patron OK.  Appareil photos OK.

Je pars avec mes bottes et appareil photos (non vous ne verrez pas la photo des bottes !) et je commence avec une petite Jacana. Toujours aussi jolies et bruyantes.

Et soudain j’entends un cri  derrière moi (non ce n’est pas un lion !),  je vois le/la Jacana qui attrape ses ailes à son cou et se carapate en vitesse.

Il arrive, tonitruant et imposant,  un héron pourpré. Waouh, quelle bestiole et ce cri. D’après internet, le héron pourpré est assez silencieux, et bien celui-là ne l’était pas !

Il s’installe très loin

mais au petit matin , il est toujours là, il va , il vient.

Nous avons même droit à une scène « attention je suis chez moi »!

 

3ème jour, nous changeons d’endroit car notre soirée d’hier a été vite écourtée par une invasion de moustiques et autres volatiles minuscules…. très déplaisant !

Toujours auprès d’un plan d’eau, je sais, pas très malin pour les moustiques, mais nous faisons confiance aux grenouilles et chauves-souris pour nous venir en aide. Nous avons aussi échafaudé un plan drastique: LA MOUSTIQUAIRE

 

 

 

 

 

 

Quelques petits vanneaux, l’aigle palmiste, aigrettes, milan,  2 tourterelles qui de loin faisait penser à deux oiseaux plus exotiques! et un autre que je n’ai pas identifié.

Exploration des lieux, traces d’Antilopes mais aussi, malheureusement, traces de braconnage. Des os, j’attends que notre expert me donne des infos en ce qui concerne l’identification.

Soirée plus calme que la vieille mais heureusement que nous avions la moustiquaire car les grenouilles et les chauves souris n’étaient pas très efficaces !

Retour à Kin

 

Share This