La Ronde de la Lufimi, République Démocratique du Congo

Nous avons  organisé ce 2eme trail, en République Démocratique du Congo, afin de partager notre passion. S’évader et courir en brousse. L’objectif est aussi de faire sortir certains Kinois de la capitale . Les deux parcours se situent vers le plateau des Bateke sur le Domaine touristique de M’bankana Lodge à environ 150km de Kinshasa.

Le projet est lancé en septembre et très rapidement, 30 inscrits, des broussards (es) et des « non » broussards(es). Nous stoppons volontairement le nombre à 30 pour cette fois.

Le couchage,  repas et le brunch sont prévus et organisés par Andréa Wan propriétaire de M’bankana lodge (mbankanalodge@gmail.com)

Une vidéo est à la fin mais ne faite pas comme le road book, lisez l article avant ….!!

Yann et moi sommes sur place le vendredi dans l’après-midi afin de baliser les parcours.

2 parcours : 17.500 km et 6.300 km

Chaque participant est en possession d’un road book, très précis !!, mais nous savons que la plupart sont INCORRIGIBLES et ne le regardent pas. Nous prenons donc nos baskets, la rubalise, la peinture  et en avant Guingamp !

Notre soirée s’annonce bien, il ne fait pas chaud et tout est calme,  mais très vite nos yeux sont braqués sur le ciel qui s’obscurcit.
Ma hantise, qu’il pleuve à la sortie des tentes le matin à 5h.

C’est de pire en pire

L’orage durera une grande partie de la nuit, accompagné de trompes d’eau comme nous avons rarement vu.

Samedi matin

Il pleut encore un peu.

Les 1er WhatsApp arrivent, Bertinne et Bertrand.

Ils sont partis très tôt et passent les sauts de mouton comme une fleur en 30 minutes. Super, tout se passe bien.

Ma 2ème hantise, la route ! Elle est tellement dangereuse avec les camions en panne ou renversés

Mais c’est surtout la particularité de conduite congolaise qui m’effraie le plus en pensant à celles et ceux qui ne sont pas habitués.

En effet, les camions, toujours surchargés, descendent ou montent à contre sens !  Il n’est pas rare non plus d’en  croiser en haut d’une côte, dans un virage toujours à contre sens !!

Sans oublier les particularités congolaises




Les WhatsApp continuent, Andréa, Marceline, Frankp’tilièvre, ils sont bloqués. Un accident. Une remorque en travers de la route bloque le passage. Un camion vient la dégager mais glisse sur le côté bloquant le reste du bas-côté …bref une belle pagaille. Heureusement pas de blessé !

Ils arrivent les uns après les autres, tout va bien  et puis, un nouveau WhatsApp, Alphonse m’informe qu’une jeep, d’un gentil participant, c’est plantée dans le marécage  à quelques mètres du camp, une hantise que je n’avais pas prévue !!

Albert tente de la sortir, impossible, la jeep est posée sur le chassis  …Allo allo, le couteau Suisse de la brousse est réquisitionné mais Andréa propose d’envoyer le tracteur pour la sortir. Merci Andréa!

Et voilà enfin toute la troupe au complet, Marceline et Marcel, Fernande et Fernandel, Georgette et Georges, Lucette, Bertinne et Bertrand, Roger, Gérard, Marie Thérèse, Albertine, Mauricette, Maurice, Alphonse  ….    au complet, presque, car il manque Frankp’tilièvre qui nous  rejoindra le lendemain matin au départ du trail

Tout va bien, on s’installe  

On se détend

On se concentre

Certains s’interrogent !

Nous les emmenons également faire une petite balade bucolique.

Et vient l’heure important ….l’apéro !

21 h au lit tout le monde, le réveil est à 5h00 demain matin

Dimanche matin

5h00 et c’est avec une extrême  délicatesse que nous réveillons nos broussards ( voir la vidéo)

Certains visages  sont légèrement  tendues, traits tirés, blancs, très blancs. D’ autres ont plutôt une mine légèrement  boudeuse, peut-être à cause du délicat réveil,  difficile à dire !

Le jour ce lève doucement et pas de nuages en vue, ouff.

Andréa est venue chauffer l’eau pour le thé et le café.

La concentration est palpable

Certains s’étirent , se congratulent, s’amusent …

Et c’est la photo avant départ

Réglage des montres

Et c’est partie . Désolée, je n’ai pas beaucoup de photos de la course.

Passage du 1er gué

Hassatou et moi ne pouvions plus attendre les derniers et avons décidé de partir devant   malgré certains dangers .

La course se poursuit

12éme km, changement de pneumatique !

Et pendant ce temps, quelque part sur la piste, en vélo, en jeep ou en baskets on ne sait plus trop, certains, trop sûr de leur performance, s’adonnent aux inévitables selfies !

Et c’est l’arrivée des deux premières du 17.500 après 1 h et quelques minutes. Ah oui, c’est malin, personne n’a rempli la fiche des temps à l’arrivée, c’est trop tard pour les réclamations !

Comme dit dans l’interview, p’tilièvre l’avait pressenti : « on va te suivre …si on peut ! »

Il faut se rendre à l’évidence, la tortue a encore battu le lièvre !

Suivi de près par les autres après 1h et quelques minutes . Pas de photos des autres courreurs , dommage !

Et pendant ce temps , nos amis pataugent dans les ruisseaux

Enfin ils arrivent, ils sont contents, ils sont derniers mais ils sont contents !!

Une fois toute la troupe arrivée, place au brunch

Et pour terminer ce beau week end, quoi de mieux que la descente de la rivière Lufimi, une cinquantaine de minutes que toutes et tous ont beaucoup appréciés, euh …tous ? pas certaine , regarder la vidéo !!!

ggroadtrip vous remercie pour votre participation et votre bonne humeur , à très vite.

Sportivement

Share This