22 décembre  Nous partons vers le  Fish river Canyon ( tout au sud). Nous prenons une route bitume pour reposer la machine et les hommes,   Direction donc vers Keetmanshoop B4 et ensuite la C12 et C37  vers Hobas. Permit en poche (130$N pour les congolais) nous entrons dans la zone. Nous faisons tous les points de vue et longeons toute la piste jusqu’au bout du canyon. Inutile de vous dire la beauté du site mais très difficile à transmettre avec les photos .

Ce canyon, réputé pour être la plus belle merveille d’Afrique, fait160 km de long, 27 km de large et 550 m de profondeur. Difficile de de se rendre compte de l’entendue malgré ces chiffres mais lorsque l’on est devant quel spectacle une fois de plus. Nous avons vu 2 véhicules et c’est tout. Vers 17h nous décidons de camper sur place, ça n’est pas vraiment autorisé mais je n’ai pas vu de pancarte disant le contraire, alors nous campons au S 27°34.6304 / E 017°36.5084. coucher de soleil au 1ere loge. Il fait frais et paysage magique.  A 1 h du matin je me réveille en sursaut, j’ai rêvé que j’étais en haut de la dune et que le cayon était de chaque côté ! Impossible de me rendormir. J’essaie de penser à autre chose mais la seule chose qui me vient à l’esprit c’est la vue un troupeau d’éléphants suicidaires fonçant sur la voiture et nous entrainant dans le canyon !! Là, je dois agir…. Yann réveille-toi on doit reculer la voiture parce que l’on va tomber ! Sans la démarrer, Yann dessert le frein à main et on pousse la maison à quelques mètres plus loin. Voilà, c’est tout bon, impossible de tomber même si des éléphants arrivent. Pas facile d’être avec une blonde !!!

Lever de soleil sur le canyon et footing pour Yann et c’est le départ pour l’Afrique du Sud.

Ah le footing ! Yann part comme d’habitude devant et je le suis. On se donne rendez-vous à un point de vue du canyon. Arrivé sur place et n’ayant pas assez couru, il me dit : «  je vais vers la bas, il y a un calvaire ».  Je commence le classement des photos tranquillement et au bout d’une heure je regarde vers le calvaire et personne en vue. Je fais plusieurs allez et retour sur la piste et toujours rien. Des français en vacances me disent qu’ils ont vu un homme courir vers une autre piste ! Déjà 1h30à et il n’a pas d’eau. Au bout de 2h j’aperçois au loin mon coureur. Yann pensait que je le suivrais et moi je pensais qu’il revenait au point de départ !! On a eu l’un et l’autre une belle petite frayeur.

23 décembre : Vers l’Afrique du sud et le poste de Noordoewer .Nous prenons une chambre dans l’après-midi car il fait vraiment très très chaud. Le coin est très joli au bord du fleuve Orange, de la verdure partout ainsi que des vignes.

Suivez nous aussi sur :  https://www.facebook.com/cfaomotorsrdc?fref=ts

banière1

Share This