20 décembre : Nous voici au camp des dunes. Après une grande hésitation nous prenons place dans le camp à l’intérieur du parc.  A notre grande surprise il n’est pas cher compte tenu de l’endroit très touristique (210 $N) et plutôt sympa. Je prends également le permit pour l’entrée du parc 130$N. j’ai oublié de vous dire, nous payons   les parcs  entre – 30 à – 50 % car nous sommes résidents en Afrique (Congo).

Au camp, nous sommes à l’ombre d’un arbre, il y a du courant et la piscine est juste à côté. Nous en profitons allègrement car le thermomètre monte monte , nous frôlons les 45° avec un vent qui brûle tout sur son passage,  heureusement les nuits sont fraîches

21 décembre : Debout à 4h30 du matin et départ vers les dunes à 5h pour le levé du soleil. Les dunes Sossusvlei. et Big daddy dune sont à 55 km.

Une petite partie de piste sablonneuse avant d’arriver sur le parking et c’est le  départ de  la balade sur la crête. Le spectacle est splendide.

Ça monte mais nous sommes quand même en forme donc pas de soucis de ce côté. Par contre du coté de mon vertige, là ça va nettement moins bien. Je prends sur moi et je continue, Yann me tient la main mais quand je regarde de chaque côté, les pentes à environ 37%, je panique, respiration rapide, boule dans la gorge, tremblement, larmes… STOP. Je réussis à m’assoir en tremblant et là, je ne bouge PLUS ! Yann me dit de me pousser un peu car des gens arrivent, NON NON je ne bouge plus. Il réussit quand même  à me faire glisser de quelques centimètres pour les laisser passer. Maintenant il faut faire demi-tour et redescendre, 45 minutes de calvaire, je transpire alors qu’il fait à peine 20°, Yann me tient toujours la main, au moindre pas de travers je stress. Il a beau me dire que je ne crains rien, peine perdu, ça ne sert à rien, je suis murée dans ma panique du vide, je le vois partout, bref un vrai calvaire…Nous voici enfin en bas, Yann rigole,  moi je respire !

Nous allons ensuite vers le pas asséché

Nous prenons notre petit dej et repartons vers une autre dune. Nous nous baladons au pied de la dune mais l’appel de la crête titille Yann. Nous refaisons une tentative, je monte cette fois directement face à la dune, pas de vide ni à droite ni à gauche. Je glisse, me relève, re glisse et enfin j’arrive en haut. Je demande à Yann : «  ça n’est pas le vide derrière ? », «  non non » MY GOD, je pointe juste le bout de mon nez au sommet et là, Gloupsss , ok c’est beau mais j’ai le palpitant qui recommence,  je film en vitesse et je redescend sur les fesses illico presto. Yann continue sur la crête pendant quelques kilomètres et reviens en courant, il est fou. 2 bonnes heures de marches pour tous les deux, Yann en haut et moi en bas ! Chouettes souvenirs.

Un petit rodéo sur la piste [/button] ( sans plantage!) et nous quittons Sossusvlei.

Pour Aus, 496 km, notre plus grand trajet ! La piste n’est pas sympa, paysage monotone,  il fait très chaud, nous arrivons à Aus, trouvons un chalet pour la nuit car le vent est tellement fort qu’il est difficile de camper dans de bonne condition.

Suivez nous aussi sur :  https://www.facebook.com/cfaomotorsrdc?fref=ts

banière1

Share This