Lundi 14 mars : 3eme jour

Camp sur piste  vers Kaniama

Départ à 7h45

La nuit a été fraîche et ce matin nous avons un beau soleil et qui dit « soleil » dit piste plus sèche !

MVI_2744.00_00_29_12.Image fixe002 (Copy)

 

 

 

 

2 ou 3 km après notre départ nous faisons le plein d’eau pour la douche, l’eau est très clair et vu les marécages aux alentours elle doit être légèrement filtrée. Néanmoins, nous mettons à chaque fois des pastilles pour traiter l’eau.

Toujours ces cyclistes courageux qui poussent leur vélo sur des distances interminables

La route est belle jusque Kamina. Nous croisons les hommes de chez Ameco régulièrement

MVI_2744.00_00_35_22.Image fixe001 (Copy)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De l’eau toujours beaucoup d’eau dans les rivières

Non Yannou, ce n’est pas un phacochère ! dans les bourbiers se méfier des cailloux , des gros morceaux de bois et ….des cochons !

IMG_2924 (Copy)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kamina nous faisons le plein de gasoil : 1800FC/l (fini le 0.5$ de l’Angola !) il semble être toutefois de bonne qualité ce qui rassure notre pilote !

IMG_2939 (Copy)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Beaucoup de marécages à la sortie de Kamina

et puis re « potopote » il est 11h

 

45 minutes plus tard on remet ça, le pilote sonde

IMG_2960 (Copy)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et puis fonce…un peu

 

A 64 km de Kamina vers le nord, nous prenons une piste conseillée par les gens d’Ameco afin d’éviter une mauvaise portion de la N1.

La piste est roulante , Nous traversons un élevage de bovins de la Grelka. Nous arrivons au siège de la société, Il y a une barrière mais aucun problème pour la passer. Nous payons le droit de passage 9000 fc ( avec reçu) et c’est tout. Les camions n’ont pas le droit de passer.

Retour sur la N1 et reprise de contact avec nos …. trous d’éléphants ( j’en ai mare du mot bourbier)

Sur la piste c’est une succession de villages environ 20 km avant Kaniama…beaucoup beaucoup de monde .. Nous sentons une région plus pauvre que le Katanga. La différence est nette entre le Katanga et le Kasai ( dans cette partie)  a  tel point que j’ai l’impression d’avoir changer de pays.  Il  y a plus de monde, plus bruyants, plus d’enfants,  plus pauvres …. .

Arrivée à Kaniama vers 18h . Nous campons à la mission catholique

banière1

logoads20160919-1

Share This