4 janvier : Yann se lève à 5h et fait toutes les vidanges, moteur, ponts, boite de vitesse et c’est le départ pour le Swaziland.

A la frontière du Swaziland, le douanier me demande notre destination. Je réponds, euh …. A côté de la capitale dans un camping. Il continue, qu’elle est le nom de la capitale ? Aie aie j’ai vaguement vu sur la carte le nom, j’active tous mes neurones pour rassembler les lettres. Il y a un M un A, un L, un E un, N mais dans quel ordre ?

Je me lance «  Bambane » ? Raté ! C’est Mbabane, bon j’y étais presque. Il  nous donne aussi une carte et nous lance avec un grand sourire un « au revoir et bon voyage «  en français.

Dès les 1er km nous sentons que le Swaziland est paisible. Nous nous dirigeons donc vers Mbabane et quelques kilomètres avant la capitale nous nous arrêtons dans un camping. C’est très chouette et finalement nous prenons une chambre car le camp est trop escarpé pour mettre la voiture à l’horizontale.

5 janvier : Vers le parc de Milwane près de Mbabane. C’est une petite réserve avec antilopes, zèbres… Hippo et croco  pas de Big 5 ici donc possibilité de se balader à pieds.  Nous n’avons pas encore vu de crocos, et malgré ce que l’on nous a dit en Namibie vers la rivière Cunene, Yann a du mal à croire que ces charmantes bestioles naviguent dans la rivière que nous sommes en train de longer.

Soudain je lui montre un petit bout de bois qui bouge !! Je pointe le zoom et oui c’est bien ça, un beau gaillard à la surface de l’eau, immobile. Alors alors … M. Yannick…. Nous continuons et quelques mètres plus loin Yann me dit, «  Bon sang, gg regarde ! »  Et là un mastodonte  qui sort de l’eau, à la verticale, pour attraper un morceau de viande accrocher dans une branche.

Petite balade en voiture l’après midi ( 4×4 obligatoire par endroit, ça n’est pas mentionné!  )

Pour les hippos par contre c’est chou blanc, pas une oreille à l’horizon.

Un mot sur le camping. Très agréable, ombragé avec les antilopes qui se promènent tranquillement à l’intérieur. Tranquillement et en faisant leurs courses, nos poivrons et courgettes ont été appréciés !   Un bloc sanitaire comme nous n’en avons jamais vu. Nous avons presque envi de retirer nos chaussures avant d’y rentrer. Une personne passe discrètement  nettoyer après chaque utilisateur. Impressionnant

Apres notre dîner nous allons nous balader et en revenant vers 21h nous voyons  un groupe de personnes installées en face de nous. Bruyants, très bruyants ! Yann fait ni une ni deux, nous décampons de notre place et cherchons un endroit calme hors du camping. Nous nous retrouvons à l’entrée du parc, le terrain est plat, impeccable. Il y a des antilopes couchées justes à coté, un vrai paradis et un silence royal !

Suivez nous aussi sur :  https://www.facebook.com/cfaomotorsrdc?fref=ts

banière1

 

Share This